FR:Gladiators fight 4th (Nova Roma)

From NovaRoma
Jump to: navigation, search
AC-2logo.png Cette page est maintenue sous l'autorité des Aediles Curules

 Home| Latíné | Deutsch | Esperanto | Español | Français | Italiano | Magyar | Português | Română | Русский | English


Contents




Le combat - L'évaluation du coup porté (suite)

(...)

Déterminer la nature de la blessure : suite et fin


De notre exemple ci-dessus, nous pouvons dresser le Tableau 7 suivant :


Tours Attaquant Dommage CA Dommage
1 T mineur H bloqué
2 H bloqué T bloqué
3 H désarmant T bloqué
4 H désarmant T mineur


On voit ici immédiatement que la dernière ligne, et son calcul préalable, auront été superflues. L'hoplomaque a en effet infligé une blessure "désarmante". Cette blessure, outre le fait qu'elle meurtrit la chair comme toute blessure, a pour effet de faire lâcher son arme à celui qui la subit. Celui-ci, sous la merci de son adversaire, doit abandonner. Le combat est fini.



Les effets de chaque type de blessure

On a vu plus haut qu'une blessure peut être, par ordre de gravité croissante :
- mineure ;
- affaiblissante ;
- désarmante ;
- grave ;
- létale.


Leurs effets en sont les suivants :


Blessure Effet
premier
Effet
si cumul
Mineure Aucun La 2e bl. mineure est considérée
comme affaiblissante
(idem pour la 4e)
Affaiblissante - Augmente d'1 point, à compter du tour suivant,
la modif. de blessure au profit de l'attaquant

- Diminue la résistance du blessé d'1 point, à compter du tour suivant

La 3e blessure affaiblisante vaut blessure grave
Désarmante Abandon + décision du public
(cf. ci-dessous)
Impossible
Grave - Le gl. touché peut continuer le combat
au plus pendant les 2 tours suivants

- Elle permet d'abandonner sans vote du public
- Elle entraîne un arrêt de travail, après le combat, de 3 mois en cas d'abandon immédiat, ou de 6 mois si abandon à l'issue des deux tours de sursis.

La 2e entraîne abandon immédiat et indisponibilité
du gladiateur pour 6 mois.
Létale Entraîne la mort immédiate du gladiateur touché Impossible

La fin du combat

Les différents cas

Un combat se termine par l'un des événements suivants :
- mort de l'un des combattants, par blessure létale ;
- abandon sur blessure grave ;
- disqualification d'un gladiateur par l'arbitre, pour manque de combattivité (cas des combats dont aucun gladiateur n'a choisi une tactique d'attaque) ;
- fin normale du 10e tour, donc du combat ;
- abandon d'un gladiateur sur fatigue (insuffisance de points de résistance) ;
- abandon sur blessure désarmante.

Dans les quatre premiers cas, l'événement qui provoque la fin du combat dispense en soi de l'intervention de la vox populi. Le public respecte le gladiateur mort comme celui qu'une blessure grave amène à abandonner, encore conscient, ou inconscient deux tours plus tard.

La disqualification est un déshonneur suffisant pour le gladiateur frappé par la décision arbitrale. En l'occurence, les Romains considèrent que le gladiateur, même s'il survit, est plus durement frappé que s'il devait affronter la mort.
De plus, le gladiateur qui aura subi une disqualification sera, s'il subit la décision de la Vox Populi lors de son prochain combat, frappé d'un handicap supplémentaire de - 2 points : le Peuple est rancunier et a de la mémoire.

Enfin, la survenance de la fin normale du combat est déjà exceptionnelle en soi pour que les deux combattants soient salués par le public, même si le combat a été moins intense qu'un autre. Dans ce cas, la victoire est donnée au combattant qui aura :
- infligé plus de blessures à l'adversaire ;
- en cas d'égalité de blessures, porté plus de coups bloqués par l'équipement défensif de l'adversaire;
- en cas d'égalité de coups bloqués, plus de points de cursus.

Par contre, les deux derniers cas, ceux d'abandon sur blessure désarmante ou fatigue vont soumettre le gladiateur désarmé ou épuisé à la vox populi.


L'expression de la Vox Populi

Cette expression va se manifester dans les seuls deux cas d'abandon sur blessure désarmante ou d'abandon sur fatigue.

La Vox populi se traduit alors par un ultime lancer de dé, qui va toutefois se voir modifié par :
- la tactique choisie par le gladiateur (le choix de l'évitement vaudra - 4 de modificateur et celui de la défense - 2) ;
- le nombre de points de cursus du gladiateur (chaque tranche de 30 pts augmente le chiffre du dé de 1).

Le chiffre du "dé final modifié" sera ensuite comparé au barème suivant, la décision "iugula" entraînant la mort par égorgement opéré par le vainqueur, et le "mitte" absolution du vaincu :


Dé mod. final Sort du vaincu
0 Iugula
1 Iugula
2 Iugula
3 Iugula
4 Iugula
5 Mitte
6 Mitte
7 Mitte
8 Mitte
9 Mitte


Le gladiateur libéré par le Peuple perd son combat mais reste en vie. Il ne subit aucune conséquence, quant à son image auprès du Peuple et du monde des Jeux, de cette décision : son honneur est sauf.






Consulter le Tableau des caractéristiques
Back to :
La règle des Munera, page 3
La règle des Munera, page 1
Ludi general rules
Calendar of NR ludi in 2761


Personal tools